Accueil » Choc » Chine : des tigres affamés pour être transformés en vin

Chine : des tigres affamés pour être transformés en vin

En Chine, des tigres sont élevés non seulement pour leurs peaux mais également en vue de fabriquer à partir de leurs carcasses du « vin de tigre », liqueur très prisée par les Chinois car soi-disant aphrodisiaque.

Chine : des tigres affamés pour être transformés en vin

Aujourd’hui, plus de 200 fermes d’élevages de tigres existent, où ces animaux magnifiques vivent dans des conditions atroces, roués de coups et affamés, afin de réduire les coûts de nourriture et surtout de précipiter leur mort. L’organisation britannique Environment Investigation Agency dénonce notamment ces pratiques qui seraient couvertes par le gouvernement chinois, malgré ses engagements en faveur de la protection des tigres sur tout son territoire.

Sachant que la bouteille de « vin de tigre » est vendu 150 euros, nous pouvons craindre que ces pratiques atroces, totalement indignes des êtres humaines, ne perdurent sans une mobilisation la plus vaste possible de part le monde !

Qu’est-ce que le « vin de tigre » ?

Il s’agit d’un breuvage fabriqué à partir d’alcool de riz dans lequel a trempé pendant plusieurs mois des carcasses de tigres morts.

La médecine traditionnelle chinoise attribue des vertus aux os d’animaux qui seraient aptes à soulager l’arthrite et les rhumatismes.

Bien que la Chine ait interdit l’utilisation des os de félins en 1993, cet alcool reste cependant encore commercialisé dans le pays selon l’organisation britannique EIA. Selon leur enquête, la liqueur serait désormais fabriquée à partir des carcasses des tigres élevés en captivité qui ne sont pas détruites… L’agence précise que le gouvernement chinois est bien au courant de cette pratique et qu’il aurait même notifié en 2005 que les fermes élevant plus de 500 tigres étaient en droit de commercialiser le vin de tigre.

Cela a largement stimulé le développement des fermes d’élevage de tigres (actuellement 200 à travers le pays) qui gardent les animaux dans des conditions parfois atroces : cages trop petites, animaux sous-alimentés, battus et jamais soignés. Une fois les tigres morts suite à ces mauvais traitements, leurs carcasses sont récupérées, revendues ou entreposées dans des congélateurs, pour ensuite être transformées en « vin » qui sera vendu à 150€ minimum la bouteille. Evidemment, les éleveurs continuent d’affirmer que les fauves meurent de « cause naturelle » pour pouvoir rester dans la légalité.

Si vous le souhaitez, il existe une pétition en ligne pour faire stopper ces atrocités.

email

A voir

Et si les animaux consommaient de la viande humaine de manière industrielle ?

L’artiste Barbara Daniels a illustré dans sa série Happy Farms un monde où ce sont les …

Laisser un commentaire