Vidéo. La Grande Barrière de corail vue par une tortue

Vidéo. La Grande Barrière de corail vue par une tortue

Avez-vous déjà rêvé de nager au milieu d’un récif de corail et de voir l’océan comme une tortue ?
L’association australienne de protection des animaux WWF a placé une caméra GoPro sur le dos d’une tortue. Le processus permet d’observer la beauté mais aussi la fragilité de cet écosystème, puisque la Grande Barrière de corail et les tortues sont malheureusement menacées.

Les tortues australiennes menacées par la pollution

L’ONG a souhaité sensibilisé l’opinion publique à la fragilité du milieu naturel au sein duquel vivent les tortues.

En effet, en raison de la pollution, des changements climatiques s’opèrent au large de Queensland, en Australie. La Grande Barrière de corail, qui actuellement s’étend sur 2 300 km voit sa taille se réduire de jour en jour, mettant en péril les 6 000 espèces qui y vivent, dont les tortues.

Si la superficie du récif peut sembler assez large, puisqu’elle dépasse largement celle de plusieurs pays européens, celle-ci est pourtant en train de disparaitre.

En raison des déchets rejetés à la mer par les exploitations agricoles qui longent la côte, la Grande Barrière de corail a déjà perdu la moitié de sa superficie en trente ans.
On pourrait donc voir disparaitre celle-ci, ainsi que tous les animaux qui y vivent, dont les tortues, d’ici 2045.

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco n’a pour le moment pas encore placé les coraux australiens sur la liste des espèces en péril car l’Australie a proposé il y a quelques semaines, de mener des actions afin de réduire la pollution des eaux à Queensland.
Le pays souhaite réduire la pollution liée à l’agriculture intensive de 80 % d’ici 10 ans. Mais la WWF estime que cette parole est assez maigre face à l’urgence de la situation.

Une vidéo pour sensibiliser le monde à la perte de la Grande Barrière de corail

Plutôt que de mener des actions coup de poing, la branche australienne de l’association WWF a plutôt souhaité interpeller chacun à réfléchir sur l’importance, la beauté et la fragilité des espèces de coraux et des animaux qui y vivent.

Pour cela, l’ONG a équipé une tortue verte d’une petite camera GoPro. Le film réalisé à partir des images récupérées – et que l’on peut visualiser sur YouTube – permet ainsi de montrer au grand public les problèmes écologiques qui se posent, mais aussi d’aider les chercheurs à mieux comprendre la façon dont les tortues vertes se comportent et évoluent dans leur milieu naturel.

En effet, l’équipe élève des animaux blessés en terrarium, mais le but ultime de l’opération est de les relâcher dans l’océan une fois qu’elles ont la capacité d’y survivre.

Rappelons cependant que relâcher une tortue (notamment une tortue californienne) achetée dans une animalerie dans la nature participe à l’inverse, à la destruction de la faune et la flore sauvage. Ces  espèces invasives  ne sont pas aptes à vivre dans les espaces naturels européens, et elles s’attaquent aux espèces qui elles, y vivent naturellement. Mieux vaut conserver votre tortue dans un terrarium  ou  dans un aqua-terrarium et ne surtout pas la rejeter dans une rivière.

Nager à dos de tortue

Le film semble avoir trouvé l’écho recherché par la WWF Australienne, donnant véritablement l’impression de nager comme une tortue. Après l’avoir regardé,  de nombreux utilisateurs ont signé la pétition qui circule actuellement, visant à protéger la Grande Barrière de corail.

email

A voir

palefreniers 2020

Les palefreniers font leur retour dans ce calendrier sexy 2020

De beaux valets d’écurie, de magnifiques chevaux : oui, le calendrier sexy des palefreniers est …

Laisser un commentaire